Secure Your Pronunciation logo

Pied-à-terre ou pied à terre ?

Quick Tip 6 -Pied à terre ou pied-à-terre

Les expressions idiomatiques françaises avec "pied"

Quand on découvre une langue étrangère, l’emploi d’expressions idiomatiques fait partie du plaisir de l’apprentissage. 

On cherche des équivalences avec les expressions dans notre langue maternelle. 

Leur emploi marque notre maîtrise de la langue, notre volonté d’en adopter les codes et les usages pour nous exprimer de façon plus authentique.   

Mais quand on les emploie, mieux vaut les prononcer correctement. 

L’autre jour, en séance de prononciation avec un client, nous avons évoqué quelques expressions figées construites avec les pieds 😉. 

Je ne sous-entends pas que ces expressions sont mal construites (c’est le sens de l’expression « c’est fait avec les pieds »). Je veux parler des expressions figées contenant le mot « pied » !  

Rien que pour le plaisir, en voici trois :

« Faire le pied de grue » /fɛrləpjedɡry/ > Attendre longtemps debout à la même place que la personne avec laquelle on a rendez-vous arrive.

« Avoir le pied marin » /avwar lə pjemarɛ̃/ > Se sentir parfaitement à l’aise sur un bateau, et ne pas souffrir du mal de mer.

« (Prendre quelque chose) au pied de la lettre » /opjedlalɛtr/ > Suivre le sens strict des mots, sans essayer de les remettre en question ni de les interpréter au sens figuré ou métaphorique. Retenez bien cette expression.

Quand le trait d'union change le sens... et la prononciation

Je ne vais pas dresser ici la liste de toutes les expressions contenant le mot pied (au singulier et au pluriel), car il y en a énormément ! 

Je voudrais m’attarder sur les expressions pied-à-terre et pied à terre, avec et sans traits d’union, car leur sens et leur prononciation diffèrent.

Pied à terre

Aujourd’hui, si vous êtes à vélo et que l’on vous demande de mettre pied à terre, ou de mettre le pied à terre, vous devez descendre de votre vélo.

Il peut y avoir deux raisons à cela :

Panneau - Pied à terre obligatoire

1) Pour éviter de mettre les piétons en danger (comme la photo d’entête prise dans mon village qui m’a inspirée cet article 😉).

Si vous lisez l’inscription sur ce panneau à voix haute, ne faites PAS la liaison

Vous devez lire « pied à terre obligatoire » > /pje-a-tɛr obliɡatwar/

 

Cycliste à pied - Panneau

2) Pour vous éviter, à vous cycliste, de vous mettre en danger ! 

C’est ce que cette autre photo prise lors d’une promenade en bord de mer exprime !

 Ici, quand vous lisez le panneau, c’est l’intonation qui permet d’en comprendre le sens :

 

« Cycliste à pied » > Si vous le prononcez dans un seul souffle, en enchaînant « cycliste » et « à » (/siklistapje/), sur une intonation légèrement descendante, vous décrivez le fait que vous voyez un cycliste en train de pousser son vélo en marchant.

Le panneau devrait, à mon avis, être au pluriel, et avec un signe de ponctuation pour mieux en comprendre le sens.

« Cycliste : à pied ! » ou « Cyclistes, à pied ! » ou encore « Cycliste ? A pied, svp » > Ce libellé indique qu’il faut marquer une pause après « cycliste », et utiliser une intonation de type injonctive (c’est-à-dire, avec une brusque descente de hauteur de note, pour marquer  l’urgence pour les cyclistes de descendre de leur vélo.

Un pied-à-terre

Voyons maintenant ce qu’est un pied-à-terre (avec traits d’union). 

Un pied-à-terre désigne un deuxième logement, généralement plus petit que la résidence principale, qui est utilisé pour des séjours occasionnels. 

Exemple 

Imaginons : vous vivez à Londres et vous possédez un petit appartement à Lille, une ville française située dans le Nord. A chaque fois que vous allez à Lille, vous dites à vos amis : 

« Je ne vais pas à l’hôtel, j’ai un petit pied-à-terre à Lille »

Prononciation : N’oubliez pas de faire la laison et de prononcer : /pjeTatɛr/

Le mot « pied » se termine par un « d » muet, mais dans cette expression, il faut faire la liaison en /t/ : /pjeTatɛr/

Pour coller au plus près au rythme du français, vous pourriez même supprimer le « e » de « petit » et enchaîner la phrase ainsi : /ʒɛœ̃ptipjetatɛralil/

De pied en cap

On retrouve cette liaison en /t/ dans l’expression « de pied‿en cap » (sans trait d’union).

Cette expression un peu désuette, est synonyme de « de la tête aux pieds » ou « from head to toe » en anglais. 

Dans l’expression « de pied en cap », que l’on prononce /dəpjeTɑ̃kap/, « cap » vient du latin « caput » et signifie « tête ».

Attention à ne pas confondre avec l'expression "mettre à pied"

Autrefois, on demandait davantage aux cavaliers qu’aux cyclistes de mettre le pied à terre, lorsqu’on souhaitait les faire descendre de leur cheval. 

C’est d’ailleurs de là que vient l’expression « mettre‿à pied » (/mɛtrapje/). 

A partir du XVe siècle, cette expression signifiait « priver quelqu’un de son cheval ».

Ainsi, lorsqu’un cavalier avait commis une faute, on pouvait le priver momentément de son cheval. C’était une double humiliation puisqu’il revenait au niveau des troupes à pied et qu’on l’assignait à des tâches ingrates.

Aujourd’hui, si vous dites « j’ai été mis à pied », cela ne signifie plus que l’on vous a fait descendre de cheval. 

L’expression « mettre à pied » désigne le fait pour une entreprise de rompre temporairement le contrat de travail d’un collaborateur.  

Si vous recevez une « mise à pied » (/mizapje/), ce n’est pas très bon signe. C’est une sanction disciplinaire que prend votre employeur en vous privant temporairement de votre travail… et de votre rémunération.

 

Une expression à ne surtout pas prendre au pied de la lettre !

 

📌 Mes publications vous intéressent ?
 N’hésitez pas à les republier pour en faire profiter vos collègues, contacts et amis !

🚀 Besoin d’aide avec votre prononciation ?
Discutons-en ensemble. Réservez votre créneau dès à présent !

👀 Ces articles pourraient aussi vous intéresser :